Histoire du Théâtre

PETITE HISTOIRE DU THÉÂTRE

Le THÉÂTRE est né au VIÈME siècle avant notre ère. Pendant les 21 premiers siècles
Il s’est déroulé en plein air, entrée gratuite, comédiens amateur.
Nous souhaitons évoquer par petites touches l’histoire du théâtre porteur de cette force
Qu’est la liberté d’expression.

Chez les GRECS de l’Antiquité, au tout début, le théâtre est réflexion sur de grands thèmes
Civiques.
« Doit-on obéir aux ordres lorsqu’ils sont inhumains ? » se demande Antigone. Cela nous concerne toujours aujourd’hui.
On va jusqu’à payer les citoyens pauvres pour qu’ils assistent aux spectacles ( «  fêtes- concours » périodiques constituant le culte du dieu Dionysos) qui ont lieu dans des immenses coquillages creusés dans le roc, au hasard de la ville, avec des comédiens non professionnels.

Au MOYEN-ÂGE, l’église offre aux à la population des fêtes spectacles de plusieurs jours destinées à faire vivre l’histoire Sainte devant un public illettré, complétant ainsi
L’enseignement des bas reliefs et des vitraux.
Du Xe au XVe siècle on passe du chœur des églises au parvis, puis à la rue. Aux Miracles (vie des saints) succèdent les « Mistères » dont l’action se déroule entre la gueule de l’enfer
et la « mansion *» figurant le paradis.

Les comédiens, très nombreux, sont bénévoles. Dans telle famille d’artisans, on tient de père en fils, le rôle du Christ (ou de Juda) dans le Mystère de la passion.
«  chacun des lieux juxtaposés du décor simultané où se déroule tour à tour une scène ».
Les ” Mistères“, du latin médiéval ministérium, « cérémonie ».

(à suivre…)

 

PS:  Tiré du livre d’André Degaine et Jean Dasté.